4 personne(s) connectée(s) au site | visiteur | > connexion
Untitled Document

Le C passe a 22 euros mais les revalorisations des specialistes sont bloquees 13-7-2007

Le deuxieme palier de la V10 n'est pas de 33% comme le premier de la

V2, mais de 15% seulement !


 

logo AAL                                                 

Communiqué de presse - Juin 2007

Un an apres la greve,
l'Association des Anesthésistes Libéraux (AAL)
poursuit son combat

Depuis sa création en octobre 2002, les objectifs et les réclamations de l'AAL sont simples et justes :

  1. Lutter contre la crise des vocations et ainsi revaloriser le métier d'anesthésiste réanimateur. Spécialité malmenée depuis plusieurs années face aux différentes réformes de la Sécurité sociale et désertée par les jeunes diplômés.
  2. Améliorer la qualité des soins apportés aux malades et les faire bénéficier d'un meilleur remboursement pour assurer la sécurité au bloc opératoire.
  3. Revendiquer les conséquences désastreuses de l'application de la CCAM : pénibilité de la pratique, double niveau d'astreinte, horaires majorés (80h par semaine), gratuité de certaines pratiques dont la prise en charge de la douleur, honoraires bloqués depuis 1994, etc.

 

C'est pourquoi le 24 juillet 2006, les anesthésistes libéraux de l'AAL soutenus par les chirurgiens et les obstétriciens, ont lancé l'opération : < La France sans bloc opératoire >, seul moyen de mettre les politiques face a leurs responsabilités vis-a-vis des conditions d'exercice et du cout réel des actes pratiqués. acheter de la crypto monnaie

Cette totale mobilisation a fait des émules puisque 1 700 anesthésistes libéraux ont rejoint ce mouvement pour faire face au mutisme des pouvoirs publics.

Aujourd'hui, pres d'un an apres la greve, malgré de belles promesses, la situation de la profession reste inchangée. C'est pourquoi, l'AAL a étudié les possibilités qu'offre l'Europe de sortir de notre systeme et permettre le meilleur remboursement des patients, voire aller vers le déconventionnement, ce qui leur a valu de vives protestations..
< l'AAL continue de se battre et de porter haut ses réclamations. Si elle échoue, c'est la médecine française qui mourra. Car sans anesthésiste, pas d'intervention chirurgicale ! Il s'agit d'un enjeu national majeur qui concerne les 62 millions de Français >, précise Marie-Pascale Quirin, Présidente de l'AAL.

Apres l'élection présidentielle, l'AAL attend beaucoup de Nicolas Sarkozy, car force est de constater que l'ancien Président, son gouvernement et son ministre de la santé, n'ont eu que faire de la cause des anesthésistes depuis la création de leur mouvement !

 

******************

A propos de l'AAL - Association des Anesthésiologistes Libéraux :
Créée en octobre 2002 a Valence, l'AAL est une association française (loi 1901), statutairement asyndicale, qui regroupe au niveau national un quart des anesthésistes exclusivement libéraux (c'est a dire qui exercent dans les cliniques et hôpitaux privés).
Les anesthésistes libéraux assurent plus de deux tiers des anesthésies réalisées en France selon les chiffres officiels, soit plus de 5 millions d'actes / an.
Pour plus d'information sur l'AAL : www.anesthesiologistesliberaux.org

 

Relations presse : Agence Wellcom
Caroline Pascault et Marine Lietar
Tél. : 01 46 34 60 60 - cp@wellcom.fr - mli@wellcom.fr  


19660 visiteurs depuis le 01/01/2006
get firefox! rss xhtml css